ING Direct
80€ OFFERTS*
HSBC
Jusqu'à 150 € offerts en bon d’achat
Hello bank !
80€ OFFERTS*

Qu’est-ce que l’assurance vie ?

Note: 4.50 2 votes
Qu’est-ce que l’assurance vie ?

L’assurance vie, souvent confondue avec l’assurance décès, est l’un des produits d’épargne préféré des français car il offre une rentabilité importante bien que ce contrat présente aussi  quelques risques.  Pour vous permettre de mieux comprendre les spécificités de ce contrat, voici quelques explications sur ce qu’est réellement l’assurance vie.

 

L’assurance vie en bref

L’assurance vie est sans aucun doute l’un des meilleurs produits d’épargne et de placement du paysage bancaire français. Elle permet en effet de constituer un capital qu’il est possible de percevoir de son vivant et qui sera transmis à un bénéficiaire en cas de décès.

L’assurance vie est un contrat très souple qui s’adapte à l’utilisation de chacun avec une performance financière intéressante de des atouts quant à la fiscalité et aux droits de succession. Il s’agit en somme d’une épargne qui peut être composé de fonds garantis en Euros présentant un faible intérêt, et de fonds en unités de compte sous la forme d’actions ou d’obligations avec un rendement souvent plus important.

 

L’assurance vie présente-t-elle des risques ?

Bien entendu, comme pour tous les placements, l’assurance vie peut comporter certains risques. Cependant, sa flexibilité permet de déterminer soi-même le risque à prendre et le rendement garanti.

Il est en effet possible de supprimer totalement les risques en investissant tout l’argent sur des fonds garantis en Euros, qui garantit un taux de rendement annuel fixe ou au contraire de choisir la rentabilité avec des risques plus importants en plaçant ces fonds sur des unités de compte.

Bien-entendu, l’idéal est généralement de réaliser un mélange de ces deux solutions, comme le proposent la plupart des banques en ligne. De ce fait, on peut protéger une partie du capital tout en tentant de générer des bénéfices avec le reste de l’argent. L’avantage des assurances-vie proposées en ligne est qu’elles offrent souvent des possibilités d’arbitrage qui consistent à modifier en cours de contrat la part attribuée à chacune des deux solutions et les actifs sur lesquels l’argent est placé.

Bien entendu, la solidité financière de l’organisme que vous choisirez pour souscrire votre contrat d’assurance vie est primordiale puisque c’est cet organisme qui vous garantit le rendement fixe sur les unités de compte en Euro.  Il existe en effet un risque de faillite chez certains assureurs qui ne disposent pas de suffisamment de fonds propres pour faire face au remboursement de leurs clients. Vérifiez donc systématiquement le capital propre de la banque choisie.

 

Les différentes formules d’assurance vie

On distingue en outre deux types d’assurances vie, soit le contrat mono support ou le contrat multi support. En effet, la souscription d’une assurance vie revient à placer une somme d’argent sur un compte qui offre des avantages en termes de fiscalité et de succession, mais les supports sur lesquels l’argent est investi peuvent varier

 

Qu’est-ce qu’une assurance-vie monosupport ?

Comme son nom l’indique, une assurance-vie monosupport est un contrat qui s’appuie sur un seul et unique support d’investissement. C’est ce qu’on appelle le « fond en euros ». L’une des principales caractéristiques de ce fond monosupport est que le capital que vous y déposez est garanti et que vous ne pouvez donc enregistrer aucune perte. De la même manière que pour un produit d’épargne, votre argent y génère des intérêts annuels qui viennent s’ajouter à votre capital de départ. Ces bénéfices produisent ensuite eux-aussi des intérêts.

Bien entendu, cette sécurité des fonds a un prix. En effet, si l’assurance-vie monosupport vous prémunit contre les pertes, la rentabilité y est modérée. En effet, les fonds en euros de ces contrats sont généralement investis sur des actifs sécurisés dans les obligations d’Etat, mais leur rendement a une tendance baissière depuis quelques années. Comptez en moyenne 2 à 3% d’intérêts annuels.

 

Qu'est-ce que les fonds en euros?

Les fonds en euros sont donc proposés aux utilisateurs bancaires dans le cadre de contrats d'assurance-vie. Ils sont également connus sous le nom de "contrats mono supports". Ces placements sont actuellement considérés comme étant les plus sécurisés du marché, ce qui les rend très populaires auprès de la clientèle.

Leur fonctionnement est plus ou moins le même que celui des comptes épargne classiques, puisque tout le capital qui y est investi est garanti par la banque qui propose le contrat. En effet, la sécurité qu'offrent ces contrats est inégalée et totale puisque les détenteurs de ces derniers ont alors la garantie que leur capital ne peut pas être perdu. Mais en plus, les fonds en euros garantissent un rendement régulier sans aucun risque.

En résumé, la garantie apportée par les fonds en euros, tant sur le capital que sur les bénéfices, en font l'un des produits de placement les plus attractifs du marché bancaire actuel.

 

Composition et fonctionnement des fonds en euros:

Les fonds en euros sont le plus souvent composés d'obligations, et plus principalement d'obligations d'état ainsi que de parts de trésorerie active d'entreprises. Il ne s'agit donc pas d'actions, ce qui leur confère un niveau de sécurité supérieur à celui des investissements boursiers traditionnels.

Bien entendu, dans le cadre des contrats proposés en ligne, les souscripteurs peuvent décider d'ajouter à ces actifs d'autres valeurs comme des actions boursières afin de maximiser le rendement possible. Mais attention, dans ce cas, la partie du capital investi sur ces produits ne peut être entièrement sécurisée.

Les assurances-vie proposent différents types de contrats, certains sont mono supports et ne comportent donc que des fonds en euros. D'autres intègre une partie en fonds en euros, donc une partie garantie, et une autre partie réservée à la spéculation plus dynamique sur d'autres types de produits financiers. C'est ce qu'on appelle les contrats multi supports. Les fonds en euros peuvent ainsi être utilisés pour sécuriser au maximum des investissements.

 

Performance des fonds en euros:

Les contrats mono support proposés par les banques en ligne et étant donc composés uniquement de fonds en euros, sont garantis par les agences qui les proposent et ne présentent donc aucun risque pour l'investisseur. 

Le taux de rendement garanti par ces contrats est mentionné lors de la souscription de celui-ci aux épargnants. L'épargne ainsi constituée reste disponible à tout moment  et que la rémunération est médiane, ce qui compense la sécurité du placement.

De plus, un système appelé "effet cliquet" permet de garantir non seulement le capital, mais les intérêt générés, et ce, de manière permanente. Tous les bénéfices réalisés sont donc définitivement acquis et ne peuvent être perdus ou réinvestis par la suite.

Toutefois, ces gains ne sont pas totalement reversés aux souscripteurs de ces contrats puisque la banque qui les proposent peut en conserver une partie dans le but de contribuer aux rendements futurs et les reverser par la suite à ses clients. Il est donc fortement conseillé de bien prendre connaissance des conditions d'utilisation de ces contrats auprès de votre banque. 

Bien entendu, ces fonds en euros sont proposés dans les contrats de la majorité des banques en ligne.

 

Qu’est-ce qu’une assurance-vie multisupports ?

L’assurance-vie multisupports, contrairement à l’assurance-vie monosupport, vous permet d’investir à partir d’un seul et même contrat sur une gamme d’actifs plus variés. Ces contrats possèdent généralement un ou plusieurs fonds en euros, ce qui permet de sécuriser une partie de votre capital, et de nombreux autres fonds en unités de compte.

Les fonds en unités de compte sont ici ben plus spéculatifs et permettent donc de tirer davantage profit des mouvements des marchés financiers tout en profitant de la fiscalité avantageuse de l’assurance-vie. Toutefois, ces fonds sont également plus risqués et peuvent entrainer la perte d’une partie de votre capital.

Les unités de compte de ce type d’assurance vie peuvent prendre la forme de fonds communs de placement comme les SICAV, FCP ou OPCVM ou encore de parts de sociétés comme avec les SCPI ou OPCI. Les frais associés aux différentes unités de comptent varient.

 

L’assurance-vie multisupports est plus rentable que l’assurance-vie monosupport :

L’assurance-vie multisupports semble être un choix judicieux car elle offre une meilleure rentabilité et une plus grande liberté que les seuls fonds en euros de l’assurance-vie monosupport. L’un de ses avantages est que vous n’êtes en aucun cas obligé d’investir sur les unités de compte mais en avez la possibilité si vous le souhaitez.

Les frais sont également moins importants sur le type de contrat et des spécialistes peuvent vous guider dans vos investissements et vous conseiller quant aux actifs les plus prometteurs.

 

Les options de gestion de l'assurance vie 

Lorsque vous souscrivez à une assurance-vie auprès d'une banque en ligne, la gestion et la répartition de votre patrimoine peut vous paraître complexe. Heureusement pour les investisseurs qui n'ont pas beaucoup de temps à consacrer à cette pratique, il existe des options de gestion qui facilitent la répartition automatique de l'épargne en fonction des éléments de marché. Nous allons donc vous présenter ici ces options et leur fonctionnement afin de vous faciliter la mise en place de vos stratégies d'investissement sur vos contrats d'assurance-vie.

 

Coût des options de gestion de l'assurance vie:

Avant de détailler les fonctionnalités proposées par les options de l'assurance vie, il est nécessaire de rappeler que bien souvent ces options sont payantes. Les frais appliqués varient cependant selon leur forme et leur mode de paiement. Ainsi, certaines banques prélèvent ces frais directement sur les encours, d'autres proposent des forfaits ou encore des frais directement rattachés au montant qui est arbitré et qui sont dans ce cas prélevés sur chaque opération.

Mais certains contrats d'assurance-vie proposent également la gratuité de ces options, surtout chez les banques en ligne qui sont réputées pour les économies qu'elles permettent de faire.

 

L'option de rééquilibrage automatique:

Lorsque vous mettez en place une répartition de votre épargne au début de votre contrat, celle-ci peut parfois être modifiée par les fluctuations des marchés. C'est à ce moment là que l'option de rééquilibrage automatique entre en jeu.

Cette option vous permet en effet de maintenir le choix de départ et présente aussi l'avantage de céder automatiquement les plus-values des valeurs qui obtiennent de bons résultats, tout en réinvestissant sur d'autres valeurs qui ont été jusque là moins utilisés et optimisés.

 

L'option de dynamisation des plus values des fonds en euros:

Comme vous le savez sûrement, il existe différents types de contrats d'assurance vie dont la plupart présentent un fond en euros. L'option que nous vous présentons ici n'agit justement que sur ces fonds précis.

Son principe est donc de transférer de manière automatique les plus values réalisées sur ce fond en euro, sur les valeurs en unités de compte. De cette manière, le capital qui reste sur le fond en euros est alors protégé des fluctuations des marchés financiers et permet donc de limiter les risques.

 

L'option d'investissement progressif:

Comme son nom l'indique, cette option de gestion permet d'investir de manière progressive sur les différents marchés financiers. L'avantage à procéder de cette manière est que cela permet d'éviter les investissements trop importants au moment le moins favorable et donc de très fortes pertes.

Grâce à cette option, les différents investissements sont réalisés de manière progressive au fil du temps, ce qui permet, à partir d'un investissement sur un actif risqué, d'arbitrer les capitaux investis avec une périodicité déterminée à l'avance vers un ou plusieurs actifs plus sûrs.

 

L'option de sécurisation des plus values:

Lorsque l'on réalise des investissements sur des supports dits « dynamiques », il est important de sécuriser rapidement les plus values réalisées. Cette option de sécurisation consiste justement à arbitrer les intérêts de ces supports vers d'autres supports plus sécurisés comme les fonds en euros.

 

L'option de sécurisation progressive de l'épargne:

Pour utiliser cette option, il faut avant tout utiliser une grille spécifique qui vous permet de faire évoluer l'allocation d'actifs de votre portefeuille tout en sécurisant votre capital. Ainsi, la part de vos investissements est ajustée en permanence et automatiquement.

En résumé, les options de gestion de l'assurance vie vous permettent d'automatiser complètement vos investissements sans avoir à vous soucier des conditions de marché.

 

Les principaux frais de l’assurance vie

Les frais les plus courants appliqués  aux contrats d’assurance vie sont les suivants :

  • Les frais sur versement : Ils interviennent à chaque fois que l’on effectue un dépôt sur le compte et son calculés sous la forme d’un pourcentage.
  • Les frais de gestion pour les fonds en Euros : Ils concernent uniquement la partie sécurisée de l’épargne et sont aussi affichés sous la forme d’un pourcentage.
  • Les frais de gestion sur les unités de compte : Ils concernent cette fois la partie variable de l’investissement multi-supports et son également calculés en pourcentage.
  • Les frais d’arbitrage : Ils s’appliquent uniquement aux contrats multi-supports.

Il est important de noter que les contrats dits mono-supports ne facturent aucun frais liés à l’arbitrage et à la gestion.

 

Comment sont calculés les frais sur versement et les frais d’arbitrage ?

Le calcul des frais appliqués à l’assurance vie sont réalisés grâce à un pourcentage variable d’une banque à l’autre. En ce qui concerne les frais sur versement, ils correspondent à un pourcentage du montant versé sur le compte de l’assurance-vie. Toutes les banques n’imposent pas ces frais puisque certaines les offrent, et, il est parfois possible de bénéficier de ces frais offerts à partir d’un certain montant de dépôt. Il est donc très important de vérifier cette information avant de souscrire un contrat d’assurance vie.

En ce qui concerne les frais d’arbitrage, ils sont également calculés sous la forme d’un pourcentage mais cette fois en fonction du montant à arbitrer. La plupart du temps, les banques facturent également un montant forfaitaire minimum. Là encore, le marketing et la concurrence que se livrent les banques permet de bénéficier d’offres promotionnelles incluant certains arbitrages gratuits.

 

Les frais sur assurance vie pratiqués par les banques en ligne

  • AXA Banque : Avec un minimum de dépôt à l’ouverture de 30 000€, les frais sur versement sont de 4.85%, les frais de gestion des comptes en euros de 0.96% et les frais de gestion des unités de compte sont gratuits.
  • Boursorama : Avec un minimum de dépôt à l’ouverture de 1 000€, les frais sur versement sont gratuits, les frais de gestion des comptes en euros de 0.60% et les frais de gestion des unités de compte sont de 0.86%
  • Fortunéo : Avec un minimum de dépôt à l’ouverture de 500€, les frais sur versement sont gratuits, les frais de gestion des comptes en euros de 0.60% et les frais de gestion des unités de compte sont de 0.65%.
  • ING Direct : Avec un minimum de dépôt à l’ouverture de 1 000€, les frais sur versement sont gratuits, les frais de gestion des comptes en euros de 0.60% et les frais de gestion des unités de compte sont de 0.85%.
  • Monabanq : Avec un minimum de dépôt à l’ouverture de 1 000 à 5 000€, les frais sur versement sont gratuits,  les frais de gestion des comptes en euros de 0.60% et les frais de gestion des unités de compte sont de 0.80 ou 0.85%.

 

La fiscalité de l’assurance vie

Comme c'est souvent le cas pour les produits de placement, l'assurance vie et plus précisément ses revenus sont soumis à l'imposition. Depuis 2010, les cotisations sociales ont légèrement augmenté sur ce type de produit, mais en contrepartie, les contrats de plus de 4 ans donnent droit à certains avantages fiscaux. Pour en savoir plus sur la fiscalité de l'assurance vie, voici quelques informations pratiques.

 

Connaître les cotisations sociales de l'assurance vie

En fonction du type de contrat que vous avez souscrit, le montant des cotisations sociales qui vous seront prélevé diffère.

  • Pour les contrats monosupport en Euro, les prélèvements sociaux sont calculés en fonction du taux en vigueur.
  • Pour les contrats multisupport, les versements d'intérêts sont soumis aux cotisations sociales mais cela ne s'applique qu'aux fonds en Euro.

Attention, les choses peuvent être un peu plus complexes dans certains cas de figure. Par exemple, si vous détenez un contrat multisupport et que le montant de vos cotisations sociales sur le fond en Euro excède le montant total de vos intérêts, cet excédent est alors reversé au contrat.

Par ailleurs, depuis 2011, la banque auprès de laquelle vous aurez souscrit votre assurance vie ne pourra vous prélever des cotisations sociales que sur la part qui n'a pas encore été assujettie aux prélèvements sociaux annuels.

 

La fiscalité lors du rachat de l'assurance vie

Il faut aussi tenir compte lors de la souscription de votre assurance vie de la fiscalité en cas de rachat. Dans ce cas, cette fiscalité diffère en fonction du type de rachat que vous effectuez à savoir partiel ou total. Bien entendu, dans ces deux cas, seuls les revenus ou plus-values sont imposables.

  • Dans le cas d'un rachat total, les revenus correspondent à la différence entre la valeur de l'épargne acquise et les versements effectués.
  • Dans le cas d'un rachat partiel, les revenus sont calculés sous la forme d'une proportion de versements par rapport au capital obtenu.

 

Les taux d'imposition en détails

En fonction de la durée de votre contrat, le taux d'imposition peut varier. En 2012, il est calculé de la manière suivante:

  • Pour les contrats de moins de 4 ans, vous avez le choix entre le prélèvement libératoire forfaitaire de 35% ou l'intégration des bénéfices dans votre impôt sur le revenu.
  • Pour les contrats de 4 à 8 ans, vous avez le choix entre le prélèvement libératoire forfaitaire de 15% et l'intégration à l'impôt sur le revenu.
  • Enfin, pour les contrats de plus de 8 ans, la formule est encore plus avantageuse puisque vous aurez le choix entre un prélèvement forfaitaire libératoire de 7.5% qui donne droit à un avoir fiscal du même montant jusqu'à 4 600€ ou l'impôt sur le revenu auquel vous retirez un abattement équivalent.

Il existe certains cas spécifiques qui permettent l'exonération d'impôts. Il peut s'agir d'une perte d'emploi, d'une liquidation judiciaire ou d'une mise en retraite anticipée.

 

La fiscalité des rentes de l'assurance vie

Vous pouvez également décider de ne pas racheter votre capital mais de recevoir une rente viagère. Dans ce cas, la fiscalité est la suivante:

  • Si vous avez moins de 50 ans, votre part est soumis à l'impôt sur le revenu à hauteur de 70%.
  • Si vous avez entre 50 et 59 ans, votre part est soumis à l'impôt sur le revenu à hauteur de 50%.
  • Si vous avez entre 60 et 59 ans, votre part est soumis à l'impôt sur le revenu à hauteur de 40%.
  • Si vous avez plus de 70 ans, votre part est soumis à l'impôt sur le revenu à hauteur de 30%.

Les prélèvements sociaux sont calculés sur le paiement de la rente et non sur le capital transformé.

 

Le rachat partiel de son assurance vie

Si vous avez souscrit un contrat d’assurance vie et que vous avez un besoin en trésorerie, vous pouvez, à tout moment, effectuer un rachat partiel de votre capital épargné. Mais ce rachat partiel est bien entendu soumis à certaines conditions. Nous vous proposons donc de découvrir comment effectuer cette démarche et dans quelles conditions.

 

Le fonctionnement du rachat partiel d’assurance vie :

On distingue deux types de rachats partiels d’assurance vie, à savoir le rachat libre ou programmé. Dans le cadre du rachat partiel libre, le souscripteur du contrat retire simplement une somme de manière ponctuelle. Dans ce cas, le reste du capital continue de produire des intérêts.

Ce rachat partiel ne peut bien entendu concerner qu’une partie de l’épargne et une somme minimale doit être conservée sur le contrat.

Dans le cadre d’un rachat partiel programmé, le souscripteur peut bénéficier de sommes régulières selon une périodicité prédéfinie. Ce rachat partiel programmé est généralement souscrit comme une option au contrat d’assurance vie que l’on peut résilier à tout moment. L’avantage de ce type de rachat est qu’il permet de générer des revenus complémentaires de manière régulière, ce qui peut notamment être une alternative à la rente viagère lors du passage à la retraite puisque ce rachat ne met pas fin au contrat.

 

Quelles sont les démarches à suivre ?

Pour effectuer un rachat partiel de votre assurance vie, vous devrez envoyer un courrier recommandé à votre banque en ligne ou à votre assurance. Ce courrier doit être accompagné du dernier relevé de situation, d’une copie de votre contrat et de votre RIB.

Les fonds sont ainsi versés sur votre compte courant dans un délai maximum de 2 mois à compter de la réception du courrier.

 

Quelle est la fiscalité du rachat partiel d’assurance vie ?

Il est important de noter que dans le cadre d’un rachat partiel de contrat d’assurance vie, les intérêts des sommes retirés sont assujetties à l’imposition selon un certain calcul. Ce calcul est le suivant :

Montant du rachat partiel – (versements effectués x retrait partiel / valeur de rachat du contrat)

Des abattements sont également appliqués aux rachats partiels effectués, à savoir un abattement de 4 600 à 9 200€ pour les contrats de plus de 8 ans pour le plus intéressant. Cet impôt peut être ajouté au calcul de l’impôt sur le revenu ou payé sous la forme d’un prélèvement forfaitaire de 7.5%.

Dans le cadre d’un contrat de 5 à 8 ans, le montant imposé peut être ajouté à l’impôt sur le revenu ou prendre la forme du prélèvement forfaitaire libératoire de 15%. Enfin, pour les contrats de 4 ans ou moins, il s’agit de la même procédure mais avec cette fois un prélèvement forfaitaire libératoire de l’ordre de 35%

Attention ! En plus des taux d’imposition expliqués ici, vous devez tenir compte des prélèvements sociaux obligatoires et de l’ordre de 15.5%.

Sachez que vous pouvez également demander une avance pour éviter le rachat partiel de votre assurance vie.

 

Les contrats d’assurance vie en ligne

L'assurance vie est l'un des placements préféré des français. Mais que valent les contrats proposés en ligne par les banques en ligne ou par des organismes d'assurance privés? C'est ce que vous allez découvrir ici.

 

L'assurance vie est le premier placement en France

L'assurance vie est le placement préféré des français, selon les dernières études, avec 1000 milliards d'Euros, ce qui lui confère la première place de l'épargne avant les livrets. Il faut dire que les avantages de ce type de placement, notamment sur le plan fiscal, sont nombreux. En effet, la transmission du capital est ici totalement exonérée de droits de succession jusqu'au plafond de 152 000€.

Les contrats d'assurance vie permettent dans un seul et même temps de protéger nos proches en cas de décès, mais aussi et surtout de constituer une épargne rentable sur le long terme.

Si tous les contrats d'assurance vie semblent se ressembler avec le même fonctionnement et les mêmes bénéfices, la différence se fait surtout sur les frais. Et là encore, les banques en ligne ont une longueur d'avance.

 

Les avantages des contrats d'assurance vie en ligne

Vous l'aurez compris, le principal avantage des contrats d'assurance vie en ligne concerne leur coût, beaucoup plus abordable que dans les agences bancaires physiques. Mais un autre atout de ces contrats est la simplicité de souscription, puisqu'il est possible de réaliser l'ensemble des démarches sur internet. Vous pouvez donc à tout moment souscrire vous-même votre assurance vie en ligne. 

Cependant, si la gestion globale de ces contrats peut se faire directement depuis internet, pour certaines opérations comme les arbitrages, il vous faudra tout de même passer par un formulaire papier.

Les frais de fonctionnement des contrats d'assurance vie en ligne sont donc extrêmement réduits, comme c'est le cas de la plupart des autres produits d'épargne et de placement en ligne, certains frais étant même gratuits. Cela est rendu possible par la faible importance des frais de fonctionnement des agences bancaires en ligne, qui n'entretiennent aucune structure.

Mais pour faire le bon choix, encore faut-il connaître précisément les frais pratiqués par les différents organismes bancaires qui proposent ce type de contrat en ligne.

 

Les offres en assurance vie des banques en ligne

Voici pour les principales banques en ligne, le détail des frais sur les contrats d'assurance vie. Notons ici que l'intégralité des frais sur versement sont gratuits, et ce, pour toutes les banques en ligne.

  • BforBank: Les frais de gestion des fonds en euros sont de 0.6% chez BforBank et les frais de gestion des unités de compte de 0.85%. Par ailleurs, les frais d'arbitrage s'élèvent à 25€.
  • Boursorama: Les frais de gestion des fonds en euros sont également de 0.6% chez Boursorama avec aussi 0.85% de frais de gestion des unités sur compte. Par contre, les frais d'arbitrage sont offerts.
  • Fortunéo: Les frais de gestions des fonds en euros sont aussi de 0.6% mais les frais de gestion des unités de compte sont ici de 0.75%. Par ailleurs, Fortunéo offre également les frais d'arbitrage.
  • ING Direct: Chez ING Direct, les frais de gestion des fonds en euros sont de 0.6%, ceux des unités de compte sont de 0.85% et les frais d'arbitrage sont facturés 15€.
  • Monabanq: Monabanq pratique également des frais de 0.6% pour la gestion des fonds en euros et de 0.8% sur la gestion des unités de compte. Les frais d'arbitrage sont ici aussi de 15€.