Le fonctionnement d’une assurance de décès dans un prêt immobilier

fonctionnement d'une assurance décès dans un pret immobilier

Lorsque vous vous souscrivez à un crédit immobilier, vous devez avoir une assurance emprunteur avec vous. C’est un élément demandé par la banque et qui est imposé par la loi. Cette assurance est composée de plusieurs garanties dont l’assurance décès fait partie des plus importantes. Elle permet de protéger les emprunteurs pendant le processus du crédit. Pour en savoir plus sur le sujet, il est indispensable de connaître le vrai fonctionnement de cette assurance dans le prêt immobilier.

L’assurance décès d’un prêt immobilier

Pour faire plus simple, l’assurance décès permet à l’emprunteur de garantir le paiement du remboursement du prêt immobilier dans le cas où il est décédé tout au long du crédit. L’assureur se charge alors du capital restant à payer à la banque ou à l’organisme où le prêt a été fait. L’assurance crédit immo est un privilège pour les héritiers de profiter du bien en question. L’assurance emprunteur comprend plusieurs garanties dont :

  • Une garantie de décès ;
  • Une garantie d’invalidité permanente et totale ;
  • Une garantie d’invalidité permanente et partielle ;
  • Une garantie de perte d’emploi ;
  • Une garantie perte totale et irréversible d’autonomie.

La quotité de l’assurance décès

En cas de décès de l’emprunteur durant le prêt, il faut toujours payer la somme due à la banque. Pour ce faire, il existe plusieurs choix de quotité d’assurance. Elle sert à anticiper le paiement du remboursement et de faire face à tous types de situations auxquelles l’emprunteur est confronté :

  • Une quotité de 100% : c’est la solution le plus intéressante pour chaque emprunteur. Mais dans le cas où un des co-emprunteurs disparait, le remboursement intégral restant revient à l’assureur ;
  • Une quotité de 50% : c’est une option à envisager si les deux emprunteurs gagnent le même revenu. Dans ce cas, l’assureur prend uniquement en charge, la moitié du capital restant qu’il fait rembourser ;

Il est possible d’avoir d’autres quotités dépendant de la situation du co-emprunteur. Il peut s’agir de 100-50, de 60-40, de 70-30 et d’autres encore.

La possibilité de remboursement en cas de décès

Il est important de savoir que toutes les causes de décès n’amènent pas toujours au remboursement du crédit par l’assureur. Il faut que le cas concerne les points suivants :

  • Le décès est causé par un risque médical qui doit déjà être nommé dans l’assurance dans un questionnaire médical ;
  • Le décès est causé par les conséquences de certaines maladies ou des accidents après avoir fait la souscription au prêt ;
  • Le décès est causé par le suicide de l’emprunteur pendant la première année de remboursement.

Pour que vous ayez une certaine sécurité et sérénité lorsque vous souscrivez à un prêt immobilier, il ne faut pas négliger l’assurance emprunteur C’est un élément qui engendre plusieurs avantages tout au long du prêt. Il permet de trouver toutes les solutions en adéquation avec votre situation tout au long du remboursement. Il existe plusieurs compagnies qui peuvent vous offrir ce type de prestation mais il est conseillé de faire une simulation de devis pour trouver la meilleure offre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *